Yuanxing – 元興

 

Yuanxing, 23 ans, artiste d’instruments traditionnels chinois (Gugin, Xiao), interprète des covers, des chansons traditionnelles et des compositions originales, seul ou accompagné de son pianiste.

A travers La Xiao 簫, (une flûte chinoise en bambou à encoche), le Guqin 古琴 (instrument traditionnel à corde) et le Le xun 埙 (flûte en terre cuite) , il saura vous donner goût à la musique Chinoise.

Le Guqin 古琴 est un instrument qui se joue à la coordination des deux mains, dont les gestes sont indiqués par la notation. La main droite doit pincer la corde tandis que la main gauche marquent les notes. Le Gugin a sept cordes qui signifient les cinq éléments : métal, bois, eau, terre, feu, air. Les deux dernières cordes étant ajouté par deux rois célèbres de Chines Le Roi Wen et le Roi Wu.

La Xiao 簫 serait l’ancêtre du shakuhachi japonais 日本尺八. Cette flûte fut autrefois appelée shùdí (竖笛 / 豎笛, « flûte de bambou verticale »). La variante dongxiao (洞箫, dòngxiāo) est l’un des instruments du Nanyin des peuples de culture Minnan, une musique classée par l’UNESCO au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Elle possède un registre et son timbre sont assez proches de ceux de la flûte traversière. Le Xiao possède 8 trous, il peut donc jouer aisément sur une gamme diatonique avec quelques altérations, le jeu chromatique nécessitant l’usage de trous couverts à moitié.

Le xun 埙 est un instrument chinois très ancien, dont l’origine remonterait à 7 000 ans. Il s’agit d’une flûte globulaire en terre cuite, dont le musicien joue en soufflant sur un trou ouvert (embouchure), au contraire de l’ocarina européen où le jeu se fait en soufflant dans un conduit, comme pour la flûte à bec. En général percé de neuf trous, le xun possède un son très doux et peu puissant, favorisant un jeu intimiste en général soliste.
En Chine on dit que la musique de xun représente le commencement de l’automne.

Facebook

Vous aimerez aussi...